La mairie de Montereau-Fault-Yonne a-t-elle caché une statue de deux femmes dénudées pour ne pas choquer les musulmans ?


La mairie de Montereau-Fault-Yonne a-t-elle caché une statue de deux femmes dénudées pour ne pas choquer les musulmans ?

Publié le jeudi 3 février 2022 à 18:10

Unknown-1.jpeg

Capture d'écran du post Le Hérisson du Confluent du 11 novembre 2021 à 07:23

(Facebook)

Auteur(s)

Pauline Boudier

Dans un article publié sur Facebook le jeudi 11 novembre, Le Hérisson du Confluent affirme  qu’une statue de Volti a été bâchée par la mairie pour ne pas choquer certains habitants de confession musulmane. Cette statue a bien été bâchée, mais pour la protéger des intempéries.

Jeudi 11 novembre, le journal Le Hérisson du Confluent publie cet article sur son compte Facebook   avec la photo d’une statue à l’air libre, puis bâchée. Il s’agirait de l'œuvre de l’artiste Antoniucci Volti située dans la ville de Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne. Un premier habitant (non identifié) raconte dans l’article avoir demandé aux ouvriers la raison de la rénovation. Ces derniers auraient répondu que des pierres avaient été jetées sur la statue. Une autre personne (toujours anonyme) explique que la sculpture se trouve à proximité d’une mosquée, et que ce seraient les habitués de cette dernière qui auraient poussé la mairie à bâcher l’installation de Volti.

L’article a déclenché de nombreuses réactions sur Facebook (une soixantaine de  commentaires). Il a surtout été repris par le site Fdesouche, puis partagé sur Twitter par des  personnes proches des mouvances d’extrême-droite, comme Damien Rieu. Jamais l’auteur de l’article n’a été mentionné, pas plus que le nom des différentes personnes qui témoignent.    

Sans titre.png

Source : Twitter 

Nous avons retrouvé sur des sites amateurs des descriptions de la statue de Montereau-Fault-Yonne. Sur Google Street View, elle apparaît entourée d’une  grille, comme sur les photos de l’article. Une mosquée se trouve àproximité. 

Sans titre2.png

Source : Google Maps

Le seul bémol, c’est que sur Google Maps, la statue n’est pas bâchée. Malgré nos recherches sur  les réseaux sociaux à partir de la photo d’origine, il n’existe aucune autre image de l'œuvre recouverte. De même, si l’article laisse entendre un agacement de la part des habitants, notamment des habitués de la mosquée.  aucun post sur les réseaux sociaux ne corrobore cette gêne. Les quelques habitants que nous avons pu contacter n’ont eu aucun écho d’un quelconque mécontentement.  Nous avons donc demandé à la mairie de Montereau leur version des faits. Leurréponse est simple: oui, la statue est bâchée, et ce ... comme tous les hivers.

En effet, pendant les périodes humides et froides, les statues faites de pierres poreuses, comme celle de Volti, sont systématiquement recouvertes d’une toile TYVEK (textile spécifique en polyéthylène pur haute densité) pour les protéger. La mairie précise également qu’une rénovation a eu lieu entre novembre 2020 et avril 2021. Ces travaux ont été réalisés pour «nettoyer la pierre, retirer les concrétions,  consolider l’œuvre ». La mairie nous précise également que le journal le Hérisson du Confluent est « une  parution éditée par l'opposition », et qu’ « il est assez fréquent que les histoires qui y sont relatées soient relativement transformées ».

Nous avons appelé la rédactrice en chef du Hérisson du Confluent, Gisèle le Guen. Elle nous a assuré  que le journal était indépendant, et que toutes les informations restituées dans l’article étaient  vraies. Anciennement journaliste au Parisien, elle explique publier des informations de proximité, ce qui manquerait à la commune.

La ville de 20 712 habitants est au cœur d’un affrontement politique féroce. D’une part, l’actuel maire UDI: James Chéron. De l’autre, l’ancien édile Yves Jégo. Le premier était le directeur de cabinet du second entre 2007 et 2012. D’après La  République de Seine-et-Marne, James Chéron aurait trahi Yves Jégo en se présentant aux élections de 2020, alors qu’il était conclu qu’il soutienne la candidature du maire sortant. Les échanges entre la page Facebook « Nouvelle Délivrance de Montereau », favorable à James Chéron, et celle du Hérisson du Confluent semblent confirmer qu’il y a des tensions entre les  deux camps.

Où se situe la rédactrice en chef Gisèle Le Guen, qui a longtemps habité à Saint-Pierre-lès-Nemours, une commune voisine de Montereau ? Sur la page  Facebook de soutien au maire de cette ville, elle est mentionnée comme la compagne d’un certain Jacques Nave, un collaborateur d’Yves Jégo.  Si on ne peut pas être certains de la véracité de cette information, Gisèle Le Guen et Jacques Nave étaient en tout cas sur une même liste lors des élections municipales de Saint-Pierre-lès-Nemours en 2020. 

Après le début de notre enquête, un courrier a été envoyé par la mairie à tous les habitants de la commune pour tenter de mettre fin à la polémique. L’un d’entre eux, qui souhaite rester anonyme, nous en a envoyé une copie.

Sans titre3.pngSans titre4.png

Courrier de la mairie aux habitants

Ce contenu a été réalisé dans le cadre d'un enseignement de l'Ecole de journalisme de Sciences Po.
Tags : France