Attention, cette vidéo d'un homme urinant dans un supermarché aux Pays-Bas est une mise en scène


Attention, cette vidéo d'un homme urinant dans un supermarché aux Pays-Bas est une mise en scène

Publié le jeudi 28 décembre 2023 à 12:01

18b0316c56926d4f2de1f767068e21f29be65cac-ipad.jpg

Auteur(s)

Charlotte STEENACKERS, Katharina ZWINS,Chloé RABS / AFP France

Aux Pays-Bas, le dirigeant d'extrême droite Geert Wilders, qui avait été condamné pour des propos racistes tenus en 2014, a remporté à la surprise générale les élections législatives mi-novembre, mais peine - pour l'instant - à former une coalition, nécessaire pour gouverner. Dans ce contexte, des publications très relayées sur les réseaux sociaux partagent une vidéo affirmant qu'elle montre un "migrant musulman" en train d'uriner sur de la charcuterie dans un supermarché néerlandais, déclenchant de vifs commentaires islamophobes. Mais c'est faux. Il s'agit d'une mise en scène qui visait à "montrer que tout peut être faux sur internet", a déclaré l'auteur de la vidéo à l'AFP, qui a réalisé une série de "farces" du même genre. L'enseigne propriétaire du supermarché dans lequel l'homme aurait uriné a déclaré n'avoir reçu aucun signalement concernant un tel incident dans ses magasins.

"Pays-Bas : un migrant musulman urine sur de la charcuterie dans un supermarché. Même les animaux sont plus civilisés", s'indigne une publication partagée sur X (ex-Twitter) accompagnée d'une vidéo.

"À gerber, un islamiste urine sur des produits fait (sic) à base de porc dans un supermarché au Pays-Bas en disant 'nous ne mangeons pas de porc'. Et nos dirigeants continuent d'en faire venir des centaines de milliers par an. Ça promet pour l'avenir de l'Europe", soutient une autre publication relayant la même vidéo.

4d87f944ce8b4fa9e311499e07b17cb07e3add85-ipad.jpg

 

Capture d'écran d'une publication sur X, réalisée le 26/12/2023.

 

fb76195af57cbabb3e12ab1c1278f965cf0c9f9a-ipad.jpg

 

Capture d'écran d'une publication sur X, réalisée le 26/12/2023.

 

Depuis mi-décembre, cette vidéo accompagnée de commentaires islamophobes et xénophobes est très partagée sur X, Facebook ou même TikTok, aussi bien en français, qu'en néerlandais, en allemand ou encore en anglais.

La publication partagée par le site de divertissement néerlandais Dumpert a même été retweetée par Geert Wilders, le chef du parti d'extrême-droite Parti de la Liberté (PVV), qui a remporté les élections législatives néerlandaises le 22 novembre 2023 (lien archivé ici).

Un homme politique belge membre du parti "Intérêt flamand" prônant le nationalisme flamand et classé à l'extrême droite, Bart Van Opstal, a également retweeté la vidéo (lien archivé ici).

Une mise en scène

Cependant, il s'agit que d'une mise en scène, comme l'a affirmé l'auteur de la vidéo à l'AFP.

Sur les images, on peut voir un homme, de dos, dans un rayon de supermarché. On entend la personne qui filme lui dire, en partie en néerlandais et en partie en anglais : "Frère, tu es trop radical. Juste parce qu'il ne veut pas manger de porc ? Wow ! Nous ne mangeons pas de porc".

On entend également un bruit de liquide couler - qui semble nettement plus fort que le reste du son - mais on ne voit aucun liquide dans la vidéo, même si l'homme de dos fait semblant d'uriner.

Le logo visible sur divers produits permet de penser que la vidéo a été filmée dans un magasin de l'enseigne Albert Heij (lien archivé ici), une chaîne de supermarchés néerlandaise.

Grâce à une recherche d'image inversée, on retrouve des premières occurrences de la vidéo originale, publiées sur Tiktok et Instagram (liens archivés ici et ici), le 14 décembre 2023, par un compte nommé "Buurtwachtt".  Dans la description du profil sur Instagram, son utilisateur indique s'appeler "Danny Derix". 

Dans une de ses "stories" publiée sur Instagram le 19 décembre 2023, le même compte a partagé un court enregistrement commentant la vidéo partagée dans les publications que nous examinons : "Savez-vous combien d'efforts il faut pour avoir la motivation de se réveiller chaque matin et trouver une bonne idée, comme pisser sur de la viande de porc ? Savez-vous combien d'efforts cela demande ? J'ai le travail le plus difficile au monde". 

Dans une deuxième "story" filmée en direct, on peut le voir à Zaandam, une ville située au nord d'Amsterdam. 

Ces deux "stories" ont cependant disparu au bout de 24 heures, sans que l'AFP n'ait pu les archiver.

Sur son profil, on retrouve par ailleurs d'autres vidéos d'un homme prétendant "uriner" à différents endroits, filmé de la même manière que dans les publications que nous examinons, comme ici dans un club de fitness (lien archivé ici).

Contacté par l'AFP sur Instagram le 20 décembre 2023, "Danny Derix" a bien confirmé être l'auteur de la vidéo, mais a expliqué que l'homme que l'on y voit n'a pas réellement uriné sur la viande emballée, et que cela faisait partie d'une série de "farces" qu'il avait faites.

"La personne que vous voyez dans la vidéo est mon ami. Celle-ci a été enregistrée le 13 décembre 2023 aux Pays-Bas, dans un supermarché (Albert Heijn XL) dans la ville de Zaandam. La vidéo est totalement truquée. Il n'a jamais uriné sur de la viande ou quoi que ce soit du genre. J'ai utilisé un effet sonore d'un bruit d'urine et je l'ai ajouté à la vidéo originale. Mon but était de montrer au monde à quel point il est facile de créer de fausses informations et de les faire passer pour des vérités", a-t-il assuré.

"Toutes les preuves seront publiées sur ma chaîne YouTube 'Buurtwachtt'", a-t-il ajouté.

Le même jour, à 17h30, il a en effet partagé sur YouTube une vidéo (lien archivé ici) de 15 minutes, dans laquelle il explique comment il a créé une série de quatre vidéos de "trucages" prétendant montrer une personne en train d'uriner, et comment il y a ajouté du son : en utilisant une bouteille d'eau hors-champ ou en versant de l'eau sur différents objets. 

Dans la vidéo, il affirme également qu'il voulait "tromper les gens" et ainsi "voir comment les fausses informations se propageraient".

"C'est pour montrer que tout peut être faux sur internet. Nous voulons faire comprendre aux gens à quel point il est facile de diffuser de fausses informations ou de fausses vidéos. Nous n'avons même pas utilisé de bouteille d'eau dans cette vidéo. C'est littéralement un effet sonore que j'ai enregistré dans mes toilettes avec mon iPhone et que j'ai placé sous la vidéo originale que nous avons enregistrée dans le magasin Albert Heijn", explique-t-il encore.

Également contactée par l'AFP, la chaîne de supermarchés Albert Heijn a affirmé n'avoir aucune connaissance sur la tenue d'un incident au cours duquel une personne aurait uriné dans l'un de ses magasins.

"Nous avons vu la vidéo. Nous avons mené une enquête interne sur la base de celle-ci. Mais nous n'avons reçu aucun rapport de nuisance à ce sujet de la part de nos magasins", a affirmé l'enseigne le 20 décembre 2023. 

L'extrême droite au pouvoir aux Pays-Bas

Avec 37 sièges sur 150, le parti d'extrême droite Parti de la Liberté (PVV) a remporté les élections législatives néerlandaises le 22 novembre 2023.

Son dirigeant, Geert Wilders, parfois comparé à l'ex-président américain Donald Trump pour sa rhétorique populiste et ses cheveux peroxydés, est connu pour ses messages anti-Union Européenne (UE) et xénophobes (lien archivé ici).

N'hésitant pas à traiter les Marocains de "racailles" ou à proposer des concours de caricatures du prophète Mahomet, Greet Wilders, 60 ans, a bâti sa carrière sur sa croisade contre ce qu'il nomme une "invasion islamique" de l'Occident. 

Ni les démêlés avec la justice néerlandaise - qui l'a reconnu coupable d'insultes à des Marocains - ni les menaces de mort à son encontre - qui le placent sous protection policière depuis 2004 - ne l'ont découragé. 

Geert Wilders participait à sa sixième élection, après avoir failli à provoquer la surprise à plusieurs reprises. Après avoir tenté de lisser une partie de sa rhétorique populiste en se concentrant sur d'autres préoccupations des électeurs, il a fini par être élu. 

Il y a "des problèmes plus importants que la lutte contre le flot de demandeurs d'asile et d'immigrants", a-t-il déclaré lors de l'un des derniers débats électoraux, ajoutant qu'il était prêt à "mettre de côté" ses opinions sur l'islam pour gouverner.

000_348K6RR-ipad.jpg

 

Le chef du parti Geert Wilders (PVV) arrive à La Haye le 20 décembre 2023 pour s'entretenir avec Ronald Plasterk, chargé de la formation du cabinet.

AFP

 

Toutefois, le manifeste de son parti a conservé un ton xénophobe, devenu sa marque de fabrique. "Les demandeurs d'asile se régalent de délicieux buffets gratuits à bord des bateaux de croisière tandis que les familles néerlandaises doivent réduire leurs courses", peut-on notamment y lire. 

Les mesures anti-immigration proposées par le PVV comprennent le rétablissement du contrôle aux frontières néerlandaises, la détention et l'expulsion des immigrants illégaux, le retour des demandeurs d'asile syriens et la réintroduction des permis de travail pour les travailleurs intra-UE.

Désormais, Geert Wilders a besoin du soutien de 76 députés sur les 150 de l'assemblée pour gouverner, et cherche toujours des partenaires pour bâtir une coalition majoritaire (lien archivé ici), comme il est de coutume aux Pays-Bas.

Statistiques relatives à une ou plusieurs déclaration(s) fact-checkée(s) par cet article

  • URL de la déclaration : https://twitter.com/ReaActuelle/statu...
  • Texte de la déclaration :

    Pays-Bas : Un migrant musulman urine sur de la charcuterie dans un supermarché.
    Même les animaux sont plus civilisés

  • Nombre de retweets : 784

© AGENCE FRANCE-PRESSE | 2024 | Tous droits réservés. L’accès aux contenus de l'AFP publiés sur ce site et, le cas échéant, leur utilisation sont soumis aux conditions générales d'utilisation disponibles sur : https://www.afp.com/fr/cgu. Par conséquent, en accédant aux contenus de l’AFP publiés sur ce site, et en les utilisant, le cas échéant, vous acceptez d'être lié par les conditions générales d'utilisation susmentionnées. L’utilisation de contenus de l'AFP se fait sous votre seule et entière responsabilité.