Oui, janvier 1985 a bien été un mois particulièrement froid


Oui, janvier 1985 a bien été un mois particulièrement froid

Publié le vendredi 27 janvier 2023 à 10:18

1200x768_capture-d-ecran-d-une-carte-tres-virales-donnant-des-temperatures

Capture d'écran d'une carte très virale donnant des « températures en France en janvier 1985 ». — Capture d'écran/Facebook

Auteur(s)

Emilie Jehanno (20 Minutes)

Mais la carte qui circule sur les réseaux sociaux comporte des données qui ne sont pas suffisamment précisées et ne correspondent pas à celles transmises par Météo-France

Ça jette un froid. Une carte météo, très virale sur Facebook et vue 13,8 millions de fois, montre des températures négatives avec des extrêmes allant jusqu’à - 25 °C. Elle donnerait les températures relevées en France en janvier 1985. La source de ces affirmations n’est pas connue.

Dans les nombreux commentaires, les internautes comparent ces températures au froid actuel, qui paraît bien peu, évoquent leurs souvenirs d’hivers rudes et moquent des médias qui parlent de vague de froid, à partir de - 1 °C.

FAKE OFF

Cette carte, qui a déjà circulé en janvier 2020 sur Facebook associée à la date du 16 janvier 1985, n’est pas issue de Météo-France, mais elle reste proche des moyennes relevées. Car le mois de janvier 1985 a été particulièrement froid dans l’Hexagone. Une vague de froid a touché le pays et duré seize jours du 3 au 18 janvier, avec deux pics les 8 et 16 janvier, nous précise Météo-France. Ce mois-là, la valeur la plus basse relevée sur le réseau principal des stations de mesure a été de - 28,5°C à Peyrelevade (Corrèze) le 9 janvier 1985.

« On compte 15 vagues de froid après cette date dont la dernière a eu lieu fin février 2018, contre 37 vagues de chaleur de 1989 à 2022 inclus », souligne le service officiel de la météorologie et de la climatologie en France. A cause du réchauffement climatique, les hivers deviennent de plus en plus doux et les très basse température sont en train de disparaître, même dans le nord-est du pays, détaille Météo-France. Tout comme la neige disparaît dans les plaines ou en montagne, surtout à moyenne altitude.

Deuxième journée la plus froide jamais enregistrée

Le 16 janvier 1985 est même la deuxième journée la plus froide jamais enregistrée en France depuis 1947, avec une température moyenne à l’échelle du pays à - 9,9 °C. « Pour obtenir cette moyenne nationale, il faut que le froid soit généralisé, mais ça ne signifie pas que c’est le 16 janvier 1985 où l’on a connu la température la plus basse dans telle ou telle ville », poursuit Météo-France.

Le calcul de cet indicateur thermique national se base sur les relevés de 30 stations à l’échelle de la France. Une température moyenne est réalisée sur la journée à partir de ces données. « Cela nous permet de classer les journées les plus froides ou les plus chaudes depuis 1947 à l’échelle de la France », complète le service de la météorologie. Dans le classement des dix journées les plus froides, on retrouve aussi le 8 janvier 1985 en troisième position et le 15 janvier 1985, en sixième position.

Température moyenne quotidienne agrégée entre le 1er et le 31 janvier 1985

Température moyenne quotidienne agrégée entre le 1er et le 31 janvier 1985 - Météo-France

Des données incorrectes

Les données indiquées sur la carte virale ne correspondent pas à celles du 16 janvier 1985, mais sont assez proches. Ainsi, Météo-France indique qu’à la station de Paris-Montsouris, la température moyenne relevée ce jour-là était à - 12,8 °C (contre - 13,9 °C sur la carte). En Bretagne, à Rennes, la température moyenne est à - 11,7 °C, selon les données de Météo-France, tandis que la carte virale indique - 15 °C.

En comparaison, le 20 janvier 2023, la température moyenne à l’échelle de la France était de 2,3 °C, le 21 janvier de 1,7 °C et le 22 janvier de 0,6 °C. Et s’il fait froid, ce n’est pas forcément une vague de froid, car les critères ne sont pas réunis, a expliqué Météo-France dans un thread sur Twitter.