Crise sanitaire : non, ces extraits vidéo ne sont pas des mises en scène de la pandémie


Crise sanitaire : non, ces extraits vidéo ne sont pas des mises en scène de la pandémie

Publié le mardi 21 février 2023 à 15:33

c8eea66f996fce11fbf12f50c53e87beabaac468-ipad.jpg

(AFP)

Auteur(s)

Ana PRIETO

Non, ces images ne sont pas des mises en scène de la pandémie. Pourtant, des publications sur Twitter partagent depuis le 12 février une vidéo composée de plusieurs extraits de scènes de tournage censées prouver que la crise sanitaire n'a été qu'un trucage et que les médias ont mis en scène de fausses morts du Covid. En réalité, les sept extraits utilisés dans la vidéo sont tous décontextualisés et ne constituent pas des mises en scène. Chacun d'entre eux a déjà été vérifié par l'AFP au cours de la pandémie.

"Ce n'était que du théâtre" : depuis le 12 février, une vidéo censée montrer que la crise sanitaire a été truquée et mise en scène circule sur Twitter. Au total, la séquence de deux minutes, qui  compile sept scènes différentes, prétend montrer pêle-mêle des images de faux soignants et de fausses mises en scène de morts du Covid-19.  

"Voici comment ils ont truqué la pandémie" a ainsi déclaré sur Twitter Eli David, spécialiste israélien de l'intelligence artificielle très critique vis-à-vis des politiques sanitaires des dernières années. Partagé plus de 35.000 fois depuis le 12 février, son tweet a notamment été relayé par d'autres comptes hostiles à la vaccination anti-Covid en France. 

"Il a raison de raviver les mémoires afin que personne n'oublie ce qu'ils ont été capables de faire avec l'aide des médias mensongers, ce qui a donné, la PLANDÉMIE !", a notamment déclaré Silvano Trotta, l'une des figures de la sphère complotiste française liée au Covid-19, le 13 février sur Twitter.

a911c22d75ef5a7e6822c2941da32865bcd80fb4-ipad.jpgTweet de Silvano Trotta du 13 février, partageant la vidéo d'Eli David (capture d'écran du 14/02/2023)

En réalité, aucun des sept extraits vidéo ne montre une mise en scène de la gravité de la pandémie. Chacune de ces vidéos a déjà été vérifiée et recontextualisée par l'AFP dès 2021. 

De faux corps dans la rue : une manifestation aux États-Unis

Le premier extrait (voir ci-dessous) montre une personne en t-shirt blanc porter d'un seul bras un sac noir qui semble contenir un corps. Comme nous l'expliquions en juin 2020 dans cet articlecette image ne montre pas de vrais corps, mais une manifestation symbolique organisée le 27 mai 2020 à Miami (Etats-Unis) pour dénoncer la gestion de l'épidémie par les autorités américaines.

L'image, prise par le photojournaliste Cristobal Herrera, figure sur le site de l'agence de presse portugaise Lusa, qui reprend une image de l'agence photo European Press Agency (EPA).

a965bee5b148263d2ec898c70871d1863911a82c-ipad.jpg

3fbc05bf895c692de61ed69e2626a18e452c72d8-ipad.jpgImage du fonds de l'agence photo EPA (capture d'écran du 14/02/2023)

Selon cette agence, la photographie montre "une manifestante transportant des sacs représentant des cadavres durant des funérailles symboliques pour protester contre la réouverture de l'économie" le 27 mai 2020 dans le parc Torch of Friendship à Miami, en Floride. 

La manifestation du 27 mai à Miami a également été couverte par un photographe de l'AFP. Il explique dans la légende de l'une de ses photos, que les manifestants utilisent des "sacs représentant des cadavres", pour "honorer les vies perdues durant la pandémie de coronavirus". 

Enfin, l'agence espagnole EFE, une des principales agences de presse en langue espagnole dans le monde, a publié une vidéo de cette manifestation, disponible ici. Elle décrit une "procession funèbre de cadavres symboliques" pour protester contre "le chômage" et la "gestion de l'épidémie" par les autorités, organisée par NewFlorida Majority, un mouvement politique local.

Des ambulanciers pris en photo par un journaliste dans le cadre d'un reportage

Le deuxième extrait montre deux ambulanciers se faisant prendre en photo devant leur ambulance.

Grâce à une recherche inversée sur Google, il est possible de remonter jusqu'à un article publié le 4 mars 2021 sur le site du quotidien néerlandais de référence NRC, et dans lequel figure une photo montrant les mêmes ambulanciers et le même véhicule. En réalité, l'article raconte le quotidien des ambulanciers d'Amsterdam en période de pandémie. 

156423d6f80b5980ea19de66cf378730043d8536-ipad.jpgA gauche, l'extrait vidéo montrant les ambulanciers. A droite, l'article du média néerlandais NRC montrant ces mêmes ambulanciers

Un homme avec une cigarette dans un sac mortuaire lors d'un clip de rap

Le troisième extrait montre un homme dont la tête sort d'un sac mortuaire. Celui-ci tire sur une cigarette, puis recrache de la fumée. Mais cet acteur n'est pas un faux mort du Covid.

L'image est issue d'une vidéo montrant les coulisses d'un clip du rappeur russe Husky. Le réalisateur du clip, Vasya Ivanov, avait diffusé cette image dans une story Instagram (voir capture d'écran ci-dessous). 

6f5fd49206a02332c2ddf3f1336c3528ad4bdcd0-ipad.jpgCapture d'écran de l'extrait vidéo (capture du 14/02/2023)

e831984c0db21acc2301ce0069b7b6313cb3b7e3-ipad.jpgCapture d'écran de la story Instagram sur les coulisses du clip (Capture du 14/02/2023)

Le clip de la chanson "Never, Ever" est sorti en septembre 2020. Dans celui-ci, le rappeur Husky nettoie un sol jonché de cadavres, avant de les glisser dans des sacs mortuaires et de les évacuer dans un camion-benne. Le clip ne fait à aucun moment référence à la pandémie.

Des images promotionnelles pour un hôpital israélien

La quatrième vidéo montre des brancardiers s'activer dans un hôpital. Un homme en t-shirt marron leur donne des consignes. Deux autres, munis d'un appareil photo et d'une caméra, immortalisent la scène. Cette vidéo a été tournée dans un hôpital israélien, le Shamir Medical Center.

Mais cette vidéo n'a pas été tournée pour mettre en scène des services supposément débordés par la pandémie. 

Interrogé le 11 mars 2021 lors d'une précédente vérification de l'AFP, Liad Aviel, porte-parole du Shamir Medical Center, avait affirmé que ces images montraient le tournage d'un clip vantant les mérites de l'hôpital.

"C'est devenu une fausse information sans que nous ne puissions rien y faire", avait-il expliqué. La vidéo promotionnelle, toujours disponible en ligne, a été publiée le 26 mars 2021 sur la chaîne YouTube de l'hôpital.

b341e3d5a3cfbe814bed7330d893efd2f2407ba7-ipad.jpg

fb5d32d19f538dc79be17df2bd1895c4845b50a9-ipad.jpg

Des sacs mortuaires entreposés à l'extérieur au Venezuela

Le cinquième extrait, très bref, montre des sacs mortuaires entreposés à l'extérieur d'un bâtiment. Ceux-ci semblent contenir des cadavres.

Selon le média "Contra Poder", qui a diffusé ces images début avril 2021, celles-ci ont été prises dans le quartier de La Yaguara, à Caracas, et témoignent de la faillite du système de santé vénézuélien face à la pandémie. "Au Venezuela, ils transportent des cadavres dans des sacs noirs dans une cave à poisson", décrit le média, hostile au pouvoir en place. 

d2c311b602bef5ff36bdadf702c3713faa67cd20-ipad.jpg

640e4f00766ea4c0b40fa5d869718c01c4bcfb90-ipad.jpg

Une manifestation contre les décès de soignants à Caracas

La scène suivante a elle aussi été tournée à Caracas. Sur les images, deux femmes déplacent des sacs mortuaires. Ceux-ci semblent contenir des cadavres, mais paraissent étonnamment légers.

En réalité, cet extrait montre une action coup de poing organisée le 6 avril 2021 devant l'hôpital universitaire de Caracas. Pour dénoncer les décès de soignants et la lenteur de la campagne vaccinale dans le pays, des étudiants ont rempli des sacs noirs de papier et les ont placés devant l'hôpital.

La journaliste vénézuélienne Esteninf Olivarez et le journal El Nacional avaient diffusé ce jour-là des images quasi identiques, en précisant que des partisans du président Nicolas Maduro étaient venus "saboter" la manifestation.

Il est ainsi possible de reconnaître les mêmes protagonistes dans les deux vidéos, tout comme la voiture grise derrière la personne en t-shirt noir.

6549a1676a05d5c7cc222e1701977e3e50cf9964-ipad.jpg

76401893d798b89879fa988410446f60974b1942-ipad.jpg

Un homme en tenue filmé en train de recouvrir un cercueil dans le cadre d'un reportage

La septième et dernière scène montre un homme en tenue de protection blanche filmé en train de recouvrir de terre un cercueil. 

Comme nous l'expliquions dans cet article en espagnol en avril 2021, les images ont été tournées dans l'Etat de Espirito Santo, dans le sud-est du Brésil. Elles montrent le tournage d'un reportage sur le travail des fossoyeurs pendant la pandémie, diffusé le 31 mars sur TV Vitoria.

A l'époque, de nombreux internautes brésiliens avaient diffusé cet extrait en affirmant qu'il était la preuve d'une manipulation orchestrée par des journalistes.

La journaliste visible sur la vidéo virale et dans le reportage de TV Vitoria, Marla Bermudes, a dû réagir à l'antenne dès le lendemain pour démentir.

"Le caméraman William O'Brien et moi étions en train de tourner des images pour expliquer le travail des fossoyeurs (...) Le reportage visait à rendre hommage au travail de ces professionnels et non à faire croire que le fossoyeur en question simulait l'ouverture d'une tombe ou faisait semblant d'enterrer quelqu'un", a expliqué la journaliste, Marla Bermudes. "La tombe était déjà ouverte et non à la demande de notre équipe", a-t-elle précisé. 

ea7b86b0768a10c57c42adfba60b6cc7c084fbaa-ipad.jpg

3d640e91e5414478be74ff1685c061ac41be4a72-ipad.jpg

Des accusations de mise en scène récurrentes depuis le début de la pandémie

Ce n'est pas la première fois que de tels extraits circulent en ligne. Depuis le début de la pandémie, l'AFP a aussi vérifié d'autres extraits prétendant montrer de fausses victimes du Covid-19. 

L'AFP a notamment vérifié une vidéo censée montrer de fausses victimes du Covid-19, mais qui ne faisait qu'illustrer une manifestation pour le climat à Vienne. En décembre 2021, elle avait aussi vérifié une fausse photo censée montrer un reportage de BFMTV dans lequel un mannequin semblait avoir pris la place d'un patient en réanimation.

Statistiques relatives à une ou plusieurs déclaration(s) fact-checkée(s) par cet article

  • URL de la déclaration : https://twitter.com/silvano_trotta/st...
  • Texte de la déclaration :

    Il a raison de raviver les mémoires afin que personne n'oublie ce qu'ils ont été capables de faire avec l'aide des médias mensongers, ce qui a donné, la PLANDÉMIE ! « DrEliDavid: This is how they faked the pandemic. It was all a theater 🎭

  • Nombre de retweets : 398

© AGENCE FRANCE-PRESSE | 2024 | Tous droits réservés. L’accès aux contenus de l'AFP publiés sur ce site et, le cas échéant, leur utilisation sont soumis aux conditions générales d'utilisation disponibles sur : https://www.afp.com/fr/cgu. Par conséquent, en accédant aux contenus de l’AFP publiés sur ce site, et en les utilisant, le cas échéant, vous acceptez d'être lié par les conditions générales d'utilisation susmentionnées. L’utilisation de contenus de l'AFP se fait sous votre seule et entière responsabilité.