Sécurité : La France est-elle vraiment le pays le plus dangereux de l’Europe ? Non, un tel classement n'existe pas


Sécurité : La France est-elle vraiment le pays le plus dangereux de l’Europe ? Non, un tel classement n'existe pas

Publié le vendredi 20 mai 2022 à 13:55

648x415_several-hundred-people-demonstrated-after-the-results-of-the-second-round-of-the-presidential

Le classement qui place la France comme étant le pays le plus dangereux d'Europe est réalisé sur les simples affirmations des visiteurs du site

(Chang Martin/SIPA)

Auteur(s)

Maïwenn Furic (20 Minutes)

Le classement partagé par les internautes anonymes et représentants des partis politiques d’extrême droite n’est pas fiable

La France est le « pays le plus dangereux d’Europe ». C’est le message partagé plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. L’hexagone « compte 11 villes dans les 15 premières les plus dangereuses d’Europe », affirment les internautes. Un classement qui peut étonner compte tenu du contexte de guerre en Ukraine.

Plusieurs internautes prétendent que la France est le pays le plus dangereux de l'Europe.

Plusieurs internautes prétendent que la France est le pays le plus dangereux de l'Europe. - Capture d'écran

« Hallucinant que ce sujet primordial de l’insécurité soit systématiquement ignoré des débats électoraux », souligne l’un des internautes. Dans les commentaires, la faute est mise sur le quinquennat d’Emmanuel Macron.

Et l’extrême droite n’a pas manqué l’occasion de récupérer ce classement pour servir ses propos. C’est notamment le cas de Stanislas Rigault, président de Génération Z, porte-parole de Reconquête ! et candidat aux législatives investi par le parti pour la 2e circonscription du Vaucluse : « Le seul classement ou la France de Macron prospère. »

Mais alors d’où vient ce classement des villes et pays les plus dangereux d’Europe, et est-il vraiment fiable ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

Comme le précise l’auteur de la première publication, il tient ses informations du site Numbeo.fr. Il s’agit d’une base de données mondiale serbe rensignant sur les prix à la consommation perçus, les taux de criminalité, la qualité des soins de santé, entre autres statistiques. Il est précisé que « les données sur Numbeo ne sont pas examinées par des pairs et peuvent être insérées ou modifiées par toute personne accédant au site Web ».

Les classements des pays et des villes les plus dangereuses existent bel et bien sur le site. Lorsque l’on regarde le tableau des villes d’Europe avec le plus mauvais indice de sécurité, ici, on constate que Nantes est en troisième position derrière deux villes anglaises. En ce qui concerne les pays, ici, la France a le deuxième plus mauvais indice de sécurité, et le deuxième indice de criminalité le plus élevé, derrière le Belarus.

Pour autant, ce classement est à prendre avec beaucoup de pincettes. Le site explique ses méthodes pour établir ses statistiques : « Cette section est basée sur les sondages des visiteurs de ce site Web. »

Preuve en est, la petite ville suédoise de Lund s’était retrouvée classée comme étant la plus dangereuse du monde en 2017. Pour démontrer le risque de telles statistiques, un internaute s’était amusé à placer cette ville devant Caracas au classement, qui connaît pourtant une criminalité beaucoup plus importante. Comme il l'a expliqué au média suédois  The Local , il lui a suffi de donné à la petite ville le pire classement possible dans toutes les catégories d’examen, et ce, à plusieurs reprises. 

Qu’en est-il vraiment de la sécurité en Europe ?

Il n’existe pas de classement de ce type qui soit suffisamment fiable. Quelques autres indicateurs sont calculés par l’Insee pour l’Union européenne. En ce qui concerne le sentiment de sécurité, 72 % des sondés affirment se sentir en sécurité en France. Un chiffre très bas par rapport aux autres pays de l’union : 25e ex aequo avec la Bulgarie, suivis de l’Italie et du Royaume-Uni. L’institut note tout de même que selon les nationalités, l’insécurité n’est pas évaluée de la même manière.

En ce qui concerne les différentes villes de France, les données les plus fiables sont collectées par Ville-data.com. Le site divise le nombre de faits par le nombre d’habitants afin de mesurer un facteur de risque. Cela place, pour les faits de 2021, Lyon comme étant la ville la moins sûre de France. Suivie par Saint-Denis, Lille, Bordeaux et Paris. Un classement qui concerne uniquement les crimes et délits recensés par la police et la gendarmerie, et qui ne compte donc pas ceux sans dépôt de plainte.

Pour remédier à ce manque de données, le service statistique ministériel de la sécurité intérieure réalise, depuis le 1er mars 2021, une enquête statistique sur le vécu et les opinions en matière de sécurité, auprès des personnes âgées de 18 à 74 ans en France métropolitaine. Sa date de publication n'est pas encore connue.