Cette image ne montre pas différents designs rejetés de la Tour Eiffel


Cette image ne montre pas différents designs rejetés de la Tour Eiffel

Publié le jeudi 25 août 2022 à 18:33

ca0c4d72f325c03e5414f54ccd8a9a53f7de7bd5-ipad.jpg

(AFP)

Auteur(s)

Devesh MISHRA, Juliette MANSOUR, AFP France

Une série d'esquisses de tours aux différents aspects est relayée par des internautes assurant qu'il s'agirait de "designs rejetés de la Tour Eiffel". C'est faux : ces images, publiées dans la revue britannique d'art, montrent des plans réalisés pour une tour londonienne dans le cadre d'un concours d'architecture, à la fin du XIXe siècle. Selon la revue, le projet gagnant n'a été que partiellement construit, avant d'être détruit au début du XXe siècle.

La Tour Eiffel aurait-elle pu avoir un tout autre aspect ? C'est ce qu'affirme une publication relayée plusieurs centaines de fois sur Facebook depuis novembre 2021, mais de nouveau partagée depuis la mi-août 2022 assurant montrer "les designs rejetés de la Tour Eiffel".

Elle s'accompagne d'une photo montrant 14 plans de tours, dont certaines ressemblent à la Tour Eiffel, conçue par l'architecte Gustave Eiffel en vue de l'exposition universelle de 1889, et dont les travaux, débutés en 1887 ont été réalisés en seulement vingt-deux mois.

3b45a0f8bbc6beb2dcaa9544fe0ebbaef5ff7537-ipad.jpgCapture d'écran prise sur Facebook le 25/08/2022

a7240730a96c77a1a709a147fa41716f590e8cfa-ipad.jpgCapture d'écran prise le 25/08/2022 sur Twitter

En anglais, ces images avec une description similaire sont rapidement devenues virales, cumulant plus de 10.000 partages depuis le 25 août sur le compte Twitter "History in Pictures".

Un concours d'architecture britannique

Sous la publication en anglais, le compte HoaxEye, qui se présente comme un compte de lutte contre les infox, a écrit le 14 août que ces schémas montreraient en réalité des plans de la fin du XIXe siècle pour "la grande tour de Londres".

Le compte a partagé un lien vers un article publié en juillet 2012 par The Public Domain Review, une revue artistique en ligne basée au Royaume-Uni et un projet à but non lucratif.

Dans cet article, la légende des images est attribuée à Getty Images et à American Libraries. Elle indique qu'il s'agit d'un "catalogue descriptif illustré des soixante-huit projets concurrents pour la Great Tower of London".

Ci-dessous une capture d'écran du premier dessin présenté dans la revue avec les attributs du projet: sa hauteur, son poids, son coût, les matériaux utilisés... 

560352b4f112118eda081deb992206669735deb2-ipad.jpgCapture d'écran du premier design présenté dans le catalogue

Selon la revue, 68 projets ont été soumis dans le cadre d'un concours d'architecture britannique organisé en 1890 dans le but de construire une tour plus haute que la tour Eiffel.

La construction du projet gagnant, le 37e, visible ci-dessous, a commencé en 1892 mais le projet a néanmoins dû être arrêté en 1889, après la faillite de la société responsable du chantier, rapporte The Public Domain Review.

cc3c5ecd6562db49ee586a480119e1b8bdfcdc18-ipad.jpgCapture d'écran du projet gagnant dans le journal

La tour inachevée a finalement été démolie au début du XXe siècle, poursuit le revue.

L'AFP a trouvé les mêmes schémas dans cet article du 2 février 2021 écrit par l'architecte new-yorkais Christopher James Botham au sujet des projets rejetés de la tour londonienne.

Christopher James Botham a expliqué à l'AFP que le monument- qui n'a été que partiellement construit par Sir Edward Watkin - devait devenir une attraction touristique de 358 mètres de haut, contre 312 mètres initialement pour la Tour Eiffel, dans le parc de Wembley, au nord de Londres.

"Il est très intéressant de noter que la tour a été imaginée pour dépasser la hauteur de la Tour Eiffel à Paris, mais elle n'a jamais été achevée et a été démolie",a-t-il confirmé.

L'AFP a déjà vérifié une fausse allégation sur la Dame de Fer assurant que sa construction aurait causé la mort de 300 personnes, alors que le seul décès recensé est celui d'un ouvrier venu faire visiter le chantier en-dehors de ses heures de service.

25 août 2022Précise que "The Public Domain Review" n'est pas un quotidien mais une revue en ligne présentant des oeuvres qui sont entrées dans le domaine public

Tags : France
Créé par Joyce Zablit le 25/08/2022 18:31