Sur les réseaux sociaux, désinformation en série sur les affrontements entre Israël et le Hamas


Sur les réseaux sociaux, désinformation en série sur les affrontements entre Israël et le Hamas

Publié le jeudi 12 octobre 2023 à 10:40

de04f24716fe502d80cac1632af19038ae406567-ipad.jpg

Montage de différentes photos et vidéos décontextualisées réalisé par l'AFP le 11/10/2023

Auteur(s)

Afrique du Nord / Juliette MANSOUR / AFP Moyen Orient / AFP France

Après l'attaque lancée par le mouvement Hamas contre Israël le 7 octobre 2023 et les représailles israéliennes contre ses positions dans la bande de Gaza qui ont suivi, les réseaux sociaux ont été largement investis pour documenter et commenter ce conflit meurtrier submergés par la même occasion par une vague de désinformation.

Sur X, (ex-Twitter) l'utilisation des mots-clé "Israël", "Hamas" et "Gaza a explosé depuis le 7 octobre 2023,  cités dans 82 millions de messages selon l'outil d'analyse de tendance des réseaux sociaux Visibrain.  Preuve que la plateforme, comme de nombreux autres réseaux sociaux,  s'est retrouvée au cœur de la guerre entre Israël et le Hamas. 

3f1e4a1c160de953c8a689715876e9a69b20a658-ipad.jpg

 

Capture d'écran prise sur Visibrain le 11/10/2023

 

Les internautes ont été nombreux à chercher à s'informer en ligne, alors que le bilan des attaques en Israël s'élevait déjà le 11 octobre à plus de "1.200 morts" selon l'armée israélienne (archive ici) et 900 morts côté palestinien selon les autorités locales. 

Les événements se sont accompagnés d'un tsunami de fausses informations partagées dans de très nombreuses langues, phénomène aggravé par les manquements des procédures de modération sur certaines plateformes (archive ici). Tour d'horizon des vérifications effectuées par l'AFP  : 

  • Dans les premières heures qui ont suivi l'attaque surprise du Hamas à la fois terrestre, maritime et aérienne, une vidéo en arabe a été publiée sur les réseaux sociaux montrant des véhicules de l'armée israélienne évacuant des bases aériennes.

399076fdc3e97602dab56e2c7e4ab6d402e0ab73-ipad.jpg

 

Capture d'écran prise sur Facebook

 

Cette vidéo a suscité des dizaines de milliers d'interactions sur Facebook et a même été diffusée sur les pages de médias arabes indiquant qu'elle aurait été filmée en octobre 2023.

Mais ces images ont été prises plusieurs semaines avant l'attaque du 7 octobre et montre, selon les articles qui la partageaient initialement, l'armée israélienne évacuant des bases aériennes de peur que les combattants du Hamas ne s'en approchent, à proximité du désert du Néguev, explique notre article de vérification en arabe.

  • Alors que très peu d'images des affrontements circulaient dans les heures suivant les attaques, une autre vidéo est devenue virale, les internautes la partageant prétendant qu'elle montrait des  affrontements militaires à la périphérie de la bande de Gaza.

bcc0f2e258e8f0645da5a7dadf753b27baff92e0-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

Mais ces images ont été décontextualisées, a pu établir l'AFP et montrent des affrontements filmés en 2017 entre l'armée mexicaine et des cartels de la drogue, explique notre article en arabe.

  • Dans le même contexte, une vidéo de deux hélicoptères touchés par des missiles a été partagée, y compris par des internautes français, dans des publications soutenant qu'il s'agirait  "d'hélicoptères israéliens abattus par le mouvement palestinien".

1eb1dad4982bf80b091e1e86cc17e0bbb6d8b150-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

Mais s'il est vrai qu'Israël utilise des moyens aériens, ces images viennent d'un jeu vidéo. Une recherche par mots-clés sur Google en anglais montre que la scène est tirée d'un jeu vidéo de simulation militaire, ARMA 3, comme expliqué dans notre article en français. 

Les jeux vidéos et logiciels de simulation d'aviation sont régulièrement utilisés pour générer des images ensuite détournées et présentées comme authentiques. Nous expliquions comment les reconnaître dans cet article en anglais.

  • Alors que le Hamas annonçait la capture de nombreux otages israéliens, une photo a circulé, relayée par des internautes assurant qu'elle montrerait des soldats israéliens faits prisonniers.

a58797127d6abb6eeff6495ae685cca2db1d400a-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

Mais la photo est ancienne et a été prise lors d'une manœuvre militaire dans le nord de la bande de Gaza en 2022, explique cet article de l'AFP en arabe.

  • Avec une légende très similaire cette vidéo a été diffusée pour montrer, selon sa légende, des officiers israéliens aux mains du mouvement islamiste.

664c1da5dd03eab8b56883cc6279c50d1a9f477e-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

La vidéo n'a, pour autant rien à voir avec la guerre entre Israël et le Hamas mais a été filmée des années lors d'une tentative de coup d’État en Turquie, en 2016.

Désinformation autour de l'aide égyptienne

Depuis l'attaque, l'Egypte a intensifié ses efforts diplomatiques pour tenter d'apaiser les violences. Le pays a longtemps été un médiateur traditionnel entre Israël et le Hamas, et a été le premier pays arabe a signé un accord de paix avec Israël en 1979.

Elle pratique, au côté d'Israël, un blocus de la bande de Gaza depuis 2007. Le Hamas a lancé ses attaques le 7 octobre 2023, au lendemain du cinquantième anniversaire de la guerre du Kippour, en 1973, qui opposa Israël à une coalition militaire arabe menée par l'Egypte et la Syrie.

Dans ce contexte, des vidéos ont commencé à circuler pour affirmer que l'Égypte aurait récemment pris parti et apporté une aide militaire contre Israël.

  • Une vidéo prétend par exemple montrer des avions de combat égyptiens à la frontière avec Israël.

aecca5519b3d0229df974da0837c1b4318be78d3-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

Mais la vidéo d'avions a été tournée il y a huit ans et montre une base aérienne en Corée du Sud.

  • Une autre vidéo montrerait, selon les internautes qui l'ont relayé après les attaques, des soldats égyptiens à Gaza, impliquant que l'Égypte se préparait à attaquer Israël ou à défendre la bande de Gaza.

340cb197c5ca7c873a83d12224a4f1f92e6112ce-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

Mais ces images circulaient déjà  il y a  un an et n'ont donc pas de lien avec les récents événements.

  • Une troisième vidéo est censée montrer d'imposants camions livrer une aide envoyée par l'armée égyptienne à la bande de Gaza, territoire auquel Israël impose depuis lundi un "siège total".

5eb362e815555a76aca1a803c73e5f04f57e1a59-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

Mais la vidéo avait été tournée en en 2020 et montrait l'aide envoyée par l'Égypte à la bande de Gaza pour lutter contre la pandémie de Covid, explique notre article en arabe.

Vidéos de parapentes décontextualisées

Bien que le Hamas ait diffusé des images des assaillants en parapentes, la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux était déjà en ligne avant les attaques, fin septembre. Le lieu où elle a été tournée peut également être clairement identifié : il s'agit du Caire, la capitale égyptienne, a établi l'AFP dans cet article en Hongrois. 

aa73cb5e12d8df9b0dfdab461c79ca674804806c-ipad.jpg

 

Capture d'écran de Facebook

 

  • Une seconde vidéo, vue plus de 80 000 fois depuis, montrerait elle-aussi des parapentistes du Hamas au-dessus d'Israël.

Mais la vidéo virale provient d'une séance d'entraînement de l'Académie militaire égyptienne enregistrée en septembre au Caire, prouve  notre article en portugais.

6d935a7a62759b0e06ef93a27c10b977f00a8ca0-ipad.jpg

 

Capture d'écran de X

 

L'inscription « Académie militaire » est clairement visible sur la façade du bâtiment, devant lequel figure logo du centre. Ces détails correspondent aux images de l'Académie militaire égyptienne consultables sur Google Maps .

2580ccf645da11fa60989e5404dd251d99f25c73-ipad.jpg

 

Comparaison entre la publication erronée sur Facebook à gauche et Google Maps

 

Les forces égyptiennes avaient effectué le 21 septembre des entraînements aériens conjoints avec l'armée de l'air française, comme indiqué sur la page officielle du porte-parole militaire des forces armées égyptiennes.